home-image-askia-mohamed

Jordanie : Un voyage entre histoire et merveilles naturelles

Bienvenue dans cet article captivant où je vais vous emmener dans un voyage inoubliable de 8 jours et 7 nuits en Jordanie. Vous découvrirez avec moi ce pays fascinant, à travers ses trésors historiques, ses paysages à couper le souffle et sa culture accueillante.

Tout d’abord pourquoi la Jordanie ? Eh bien tout simplement parce que j’aime voyager, découvrir de nouveaux horizons et… parce que j’ai été influencé par une amie qui y était allée un peu plus tôt 😅 . C’est principalement ce qui m’a poussé à faire des recherches plus approfondies et me rendre compte que la Jordanie est un magnifique pays, rempli d’histoire et de paysages impressionnants. Autre fait important : Pétra, l’une des sept merveilles du monde moderne que tout le monde rêve de voir.

Mes recherches vont également me faire constater que l’un des endroits d’où il est le plus facile de voyager pour la Jordanie est l’Italie et plus précisément de Milan. Habitant dans le Sud de la France et à 3h de Milan, je vais donc en profiter pour faire un roadtrip et visiter Milan avant de m’envoler pour Amman avec la compagnie WizzAir (qui propose des vols directs pas très chers).

Découvrons ensemble mon parcours qui j’espère vous inspirera si vous décidez un jour de visiter la Jordanie.

P.S: ce voyage s’effectue à deux.

Jour 1 : Amman – Amphithéâtre et Citadelle

Notre séjour a commencé à Amman, la capitale jordanienne. Après un vol d’un peu moins de 4h de Milan, nous avons été chaleureusement accueillis par Motaz, l’hôte dans notre Airbnb situé au cœur de la ville. Ce choix va nous permettre de visiter facilement le souk et de déjeuner dans l’un des restaurants les plus mythiques d’Amman qui a accueilli nombreux dignitaires: le restaurant Hashem. C’est un restaurant où le service est ultrarapide et qui propose un plat unique, pas cher, composé de falafel, d’humus, du thé, un plat de pommes de terre et du pain pita. Si vous avez l’intention de faire des emplettes, c’est également le secteur idéal. 

Nous avons ensuite visité l’amphithéâtre d’Amman qui est un trésor architectural situé au cœur de la capitale jordanienne. C’est un impressionnant amphithéâtre romain construit au 2e siècle après JC durant le règne d’Antonin le Pieux qui témoigne du passé glorieux de la civilisation romaine. En visitant l’amphithéâtre, vous pourrez également par la même occasion visiter le musée des traditions populaires ainsi que le musée du folklore, tous deux situés dans l’enceinte même de l’amphithéâtre. 

Nous avons par la suite visité la citadelle d’Amman (Jabal al-Qal’a) qui est un site historique emblématique situé sur une colline au centre de la ville. Étant nichée sur une colline, vous laisserez un peu de transpiration en y montant. Cependant, le jeu en vaut la chandelle, car vous y aurez une vue panoramique incroyable sur la capitale et sur l’amphithéâtre. 

Notre journée s’achève après un dîner dans un fast-food qui proposait d’excellents poulets frits (une valeur sûre que vous trouverez quasi partout en Jordanie) et des chawarmas.

Jour 2 : Jerash - Cave des sept dormeurs - Mon Nébo

Le deuxième jour, nous avons pris la route très tôt vers le Nord de la Jordanie pour visiter Jerash, une autre ancienne cité romaine qui compte parmi les plus belles ruines de l’Antiquité du royaume Hachémite. C’est une ville antique avec une histoire remontant à l’âge de bronze. Vous y verrez l’Arc de Triomphe (encore appelée l’Arche d’Hadrien) dès l’entrée du site, l’hippodrome long de 265m et large de 50m qui servait de lieu de spectacles, de courses de chars et d’autres évènements sportifs (vous sentirez presque l’excitation qui régnait lors de ces compétitions), le Nymphée (fontaine monumentale implantée le long de la rue principale de la ville, destinée à satisfaire les besoins journaliers de la population), le temple de Zeus ou encore le théâtre Nord où vous aurez la chance de rencontrer et danser avec des locaux habillés dans des tenues des temps anciens. Pensez également à faire un tour au Visitor Center pour encore mieux vous imprégner de l’histoire. Nous n’avons pas opté pour cette option, mais vous aurez le choix à l’entrée de la cité de faire appel à un guide local pour vous accompagner lors de votre visite. Ceux-ci sont disponibles en plusieurs langues.

La visite à Jerash fut l’un de mes moments favoris, car j’ai été impressionné par les détails architecturaux et l’importante influence de l’empire romain jusque dans ces contrées. 

Une fois la visite de Jerash terminée, nous allons reprendre la route pour cette fois-ci nous rendre à Al-Raqim pour visiter la Cave des Sept Dormeurs. La même que celle de l’histoire relatée dans les versets 9 à 26 de la Sourate 18 (la Caverne) du Coran. C’était tout simplement un sentiment incroyable pour moi de me retrouver dans ce lieu qui fut le théâtre d’une histoire que je connais assez bien à travers la lecture de cette Sourate qu’il est recommandé de lire chaque vendredi pour les musulmans. On a également visité dans la même enceinte, le King Abdullah II Institute for Imams and Preachers qui forme des érudits à la prédication. 

Dernier stop de la journée, nous allons au Mont Nébo, un passage obligé pour les pèlerins chrétiens se rendant à Jérusalem. Selon le livre de Deutéronome qui fait partie de la Bible, c’est le lieu d’où Moise observa la terre promise vers laquelle il a conduit le peuple d’Israël sorti d’Egypte. C’est aussi le lieu où il décéda et fut enterré (l’endroit exact étant inconnu). 

En visitant le Mont Nébo, je vous conseille fortement de faire une halte en face, dans le restaurant The Moses Journey pour contempler l’un des plus beaux coucher de soleil que vous verrez en Jordanie (ou nulle part ailleurs). Vous serez chaleureusement accueilli par Mohamed et son patron qui sont des gens extrêmement gentils, accueillants et drôles. Ils ont insisté pour que nous restions voir le coucher de soleil alors que nous avions l’intention d’aller dans les sources chaudes de Ma’in et nous ne l’avons pas regretté, car le spectacle était au-delà de nos attentes. J’ai pu y faire voler mon drone (avec une autorisation) et capturer de magnifiques paysages. 

Après cette plaisante halte, nous avons passé la nuit dans un hôtel au centre de Madaba avant de continuer notre aventure. 

Jour 3 : Mer Morte - Siq Trail à Wadi Mujib

Le troisième jour, fut sportif. Nous nous sommes réveillés très tôt pour pour faire du Siq Trail à Wadi Mujib. Cependant… nous allons complètement nous tromper d’adresse et nous retrouver au milieu de nulle part. Après deux heures de clavaire, nous avons eu la chance de tomber sur des policiers hyper gentils postés sur le barrage de Wadi Al-Mujib. Ils ont pris le temps de bien comprendre où nous allions, nous faire un partage de connexion pour nous mettre la bonne adresse et s’assurer qu’on y arrive bien. C’est ça la Jordanie. Des personnes bienveillantes et extrêmement gentilles. Et cette gentillesse, on va de nouveau l’expérimenter quelques minutes après lorsqu’à Al-Karak, affamés après notre péripétie, on décide de s’arrêter pour acheter à manger. Et là, les vendeurs ont tout bonnement décidé de nous offrir la bouffe parce que nous étions fans de foot comme eux et venions de France (le pays de Mbappé). Ils étaient tellement gentils que c’en était limite gênant. 

Cette mésaventure nous aura au moins permis de profiter d’une des routes les plus emblématiques du monde, la King’s Highway (la route du Roi).

On arrive alors avec 3h de retard au Mujib Adventures Center pour le Siq Trail après un stop aux bords de la célèbre mer morte. Cette dernière va de nouveau nous rappeler que la Jordanie est vraiment un pays central dans l’histoire des religions monothéistes. En effet, la mer morte est le signe encore présent de l’anéantissement du peuple de Sodome à qui le Prophète Loth (Aleyhi Salam) a été envoyé (réf: Coran, S11:77-83, S15:V.76…).

Au Mujib Adventures Center, on a vécu des sensations fortes au milieu de canyons spectaculaires. Le Siq Trail, c’est de la randonnée au milieu de canyons où vous allez marcher, nager, glisser sur des rochers accompagné par la force des chutes d’eau et finir votre parcours devant des cascades subjugantes. C’est une expérience vraiment hors du commun. Certainement l’activité que j’ai le plus apprécié. 

Après cette activité, nous étions censés observer le coucher du soleil à Dana, cependant avec le retard accusé, nous avons mis directement cap sur Pétra pour recharger nos batteries avant de visiter la ville le lendemain.

Sur la route, vous pouvez également visiter le château d’Al Karak.

Conseil pratique: Pour éviter de vous perdre comme nous, faites bien attention sur votre GPS à marquer Wadi Mujib à Al Judayyidah et non pas simplement Wadi Mujib (au risque de voir le gps vous envoyer au milieu de nulle part)

Jour 4 : Pétra - La cité rose

Quatrième jour du voyage, les démons de la veille ne nous ont pas lâchés. Réveil très tôt pour visiter la ville de Pétra. Cependant, nouveau mauvais coup du GPS qui nous emmène à l’une des sorties de Pétra plutôt qu’à l’entrée (qui est en réalité l’entrée du Petra Visitor Center). Puis s’en suit un jeu d’aller retour entre Pétra et Little Pétra. Réveil à 5h pour au final accéder à Pétra à… 9h. Plusieurs heures perdues, du carburant laissé sur la route, mais ON Y EST. 

Le hasard fait que la porte par laquelle nous avions accédé comme des filous dans la voiture d’un agent (qui nous a bien entendu fait payer) était au début de l’ascension vers le Monastère. C’est donc par là que nous allons démarrer notre visite. Après 1h de marche, nous y sommes, et il est tout simplement MAGNIFIQUE.

On y croise d’ailleurs une femme qui nous avait vu galérer et nous perdre, perchés sur les montagnes de Little Pétra. Elle, avait fait le trek de là au Monastère en 2h de marche (pour les plus courageux, c’est donc possible d’aller de Little Pétra à Pétra avec les bonnes infos). 

Après quelques photos et vidéos, on rebrousse chemin pour cette fois-ci aller voir le fameux Trésor de Pétra, l’une des sept merveilles du monde. Sur la route, beaucoup de monde croisés et de magnifiques vues. On a pu admirer les Tombes Royales ou encore le Théâtre de Pétra.

On arrive au Trésor et… un monde fou. Difficile de profiter de la belle vue à moins de faire un tour (payant) à dos de dromadaire ou monter en hauteur (ce que je vous conseille fortement). 

Beaucoup de temps perdu le matin et une chambre d’hôtel à libérer, nous avons malheureusement dû partir au Zénith sans vraiment bien savourer mais c’était quand même une belle matinée.

Petit tour à cheval pour sortir de Pétra, on file récupérer nos affaire à l’hôtel, un stop pour déjeuner et direction Aqaba.  

Jour 5 : Aqaba - Plongée sous-marine

Aqaba, c’est la ville “bling-bling” de la Jordanie où se trouvent de beaux hôtels au bord de la mer rouge. C’est généralement le lieu de relaxation et de bringue. Arrivés en fin de journée, nous étions beaucoup trop fatigués pour faire quoique ce soit alors notre première activité fut… une bonne sieste. Après le diner le soir, nous passons du temps sur le rooftop de l’hôtel autour du jacuzzi avant d’aller nous reposer pour le lendemain. Faut avouer qu’après la matinée passée à Pétra, la fatigue était encore bien présente. 

Le lendemain, grasse matinée, petit déjeuner bien copieux, on sent bon pour la prière du vendredi, et direction la mer rouge pour de la plongée sous-marine. On enfile nos combinaisons, l’équipe nous briefe sur les différents gestes sous l’eau et on prend la direction de la mer.

L’excitation était de mise mais ce fut finalement une expérience… terrifiante. C’était la première fois que je faisais de la plongée sous-marine et j’ai vraiment eu énormément de mal au début. Respirer par la bouche et uniquement par la bouche, c’est peu commun pour l’humain dépourvu de branchies que je suis. Après deux grosses crises d’angoisse en apnée où j’ai dû remonter à la surface pour reprendre mon souffle, j’arrive finalement à garder mon calme et à maitriser la technique de respiration. À partir de là, je vais enfin pouvoir profiter du spectacle sous-marin. Entre ruines et poissons de toutes les tailles et de toutes les couleurs, je passe vraiment un moment hors du commun. Ça faisait longtemps que j’en rêvais, c’était enfin chose faite. 

Après cette belle expérience, c’est l’heure de quitter Aqaba, direction le désert de Wadi Rum.

Jour 6-7 : Wadi Rum - Le désert mystique

C’est l’endroit où j’avais vraiment le plus hâte d’être. Être dans ce désert mythique rempli d’histoire, coupé du monde moderne pour vivre le temps d’un court séjour comme des Bédouins, observer le ciel et vivre une expérience authentique.

Nous arrivons en fin de journée à Wadi Rum village où après quelques petites emplettes, nous sommes accueillis par notre hôte. Nous allons ensuite laisser notre voiture à leur bureau et embarquer dans un pick-up pour le camp. Et là, un rêve commence. Une grande étendue de désert et des montagnes IMMENSES comme j’en avais jamais vu. 

On arrive dans notre camp qui est très charmant. Nous allons y faire la connaissance d’Abdallah, un Tchadien avec qui nous allons vite sympathiser qui sera notre guide pour le lendemain. Pendant notre séjour dans le désert, nous allons dormir dans une tente bien emménagée de deux lits, avec une salle de bain privative et un petit “balcon”. 

Le soir, nous nous retrouvons tous pour le dîner, et juste avant nous somme tous réunis pour la démonstration de la sortie de cuisson du “Zarb”. Le Zarb est une méthode de cuisson unique qui remonte à des siècles en Jordanie et est couramment pratiquée par les bédouins dans le désert. Elle consiste à enfouir la viande et les légumes dans un grand trou creusé dans le sable, qui est ensuite recouvert de charbons ardents. La chaleur du sable et des charbons cuits lentement les ingrédients, créant des plats de viande tendre et de légumes savoureux imprégnés de saveurs spéciales. C’est une technique qui m’est familière, car nous avons le même type de cuisson qui est pratiqué dans le désert au Niger et dans d’autres pays du Sahel.

Après un savoureux dîner, nous allons tous nous retrouver dehors, autour d’un feu à siroter du thé et observer les étoiles. Nous avons passé presque toute la nuit à discuter avec des Français rencontrés sur le camp. Nous avons partagé nos différentes expériences de la Jordanie et d’autres voyages.

Le lendemain, rien à signaler pendant la matinée que nous passons à dormir et nous reposer. L’après-midi, nous embarquons dans le pick-up d’Abdallah pour un Jeep Tour de 2h30. J’ai énormément kiffé ce moment où nous allons premièrement faire un stop à Alkazali. C’est un site, riche d’inscriptions et d’art rupestre, constituant une étroite fissure qui coupe l’immense montagne Jabal Khazali. Parce qu’il s’agit d’une zone où l’eau s’accumule dans le désert, depuis l’Antiquité, le site est considéré comme sacré, voire béni. On y retrouve trois types d’art rupestre : des inscriptions safaitiques sud, thamudiques ou hismaïques ; des inscriptions arabes en écriture coufique, et enfin des pétroglyphes représentant des humains, des animaux et des empreintes. Nous allons ensuite nous rendre à la petite arche puis à la grande après un arrêt pour faire du sandboard (du snowboard, mais dans le sable 😄 ).

À la fameuse grande arche, j’ai eu l’opportunité de faire de magnifiques prises de vue aérienne avec le drone. C’était l’occasion de mieux contemplé l’immensité des montagnes et l’étendue du désert. Nous finissons cette magnifique journée avec un feu pour faire du thé et observer le magnifique coucher de soleil. Ce moment restera à jamais gravé dans ma mémoire.

Le soir, pas grand-chose à signaler. Diner et hop, gros dodo. Il fallait se reposer pour reprendre la route le lendemain. 

Note personnelle: j’ai apprécié l’expérience dans le désert. J’ai néanmoins très peu apprécié le camp dans lequel nous étions (que je ne recommanderais malheureusement pas) et son propriétaire. Le camp en lui-même avait un potentiel énorme, cependant, ce dernier pour moi faisait juste du business et n’était pas là pour faire vivre des expériences à ses invités. Il était très peu accueillant, quasi tout le temps sur son téléphone et n’allait pas au contact des invités (sauf pour leur demander après le dîner s’ils ont bien mangé). Pas d’activité le soir pour passer du bon temps ensemble, pas d’histoires partagées sur leur civilisation, leur manière de vivre, etc. C’était dommage pour le coup.

Jour 8 : Ma'in Hot Springs - Adieux à la Jordanie

Pour notre dernier jour en Jordanie, nous quittons Wadi Rum aux environs de 10h pour retourner à Amman où nous allions passer notre dernière nuit dans le Airbnb du premier jour. 

Cette dernière journée est une journée détente où nous allons passer l’après-midi aux sources chaudes de Ma’in avant d’assister à un dernier merveilleux coucher de soleil au Moses Journey. C’était l’occasion pour nous de dire au revoir à nos nouveaux amis qui étaient plus que ravis de nous revoir. On y a également rencontré Fanny et Mana, deux instit’ que nous avions rencontré à Wadi Rum qui s’y sont rendues sous notre recommandation. 

C’est donc sur ces notes positives que s’achève notre voyage en Jordanie.

Le lendemain matin, nous nous rendions à l’aéroport après un stop pour déposer la voiture de location.

Aurevoir Amman, au revoir la Jordanie, merci pour ton accueil si chaleureux. Sans doute que nous nous reverrons un jour. 

One Response

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *